On s’est mis AtWork et on a réussi. Ensemble.

À la conclusion de la campagne de financement pour la réalisation de AtWork Addis Abeba, beaucoup de remerciements et quelques réflexions.

Soixante jours sont passés depuis le lancement de la campagne. Après six ans d’activités nous avons pensé que nous pouvions essayer de compter sur le soutien d’une communauté plus large de celle qui jusqu’alors avait travaillé en première personne à la réalisation du format. AtWork est un projet fondé sur le partage, la relation et sur le désir de contamination. Sur cette base nous ne pouvions donc pas ne pas essayer d’élargir cette sorte de constitution idéale au-delà de nos périmètres connus. Nous voulions vérifier notre enracinement, notre capacité de communiquer et celle de nous rénover. Bienque nous espérions que la campagne ait le résultat qu’elle a obtenu, pendant ces deux derniers mois ça a été important pour nous de constater qu’autour de cette initiative s’est créé un circuit virtueux. L’acte de générosité des artistes qui nous ont légué leurs œuvres en don  afin de  réaliser AddisAtWork a été vraiment incroyable. Tout autant incroyables ont été votre soutien et votre proximité. Le fait que la somme finale a été touchée en avance sur la fermeture officielle de la campagne nous a permis de dédier les dernières heures à la cueillette de fonds pour AtWork Douala, une nouvelle étape possible au Cameroun avec un partenaire de longue date : Doual’Art.

Nous avons parié sur un message de haut niveau, sur la vision qui va au-delà d’un seul projet, mais qui a l’ambition de créer un mouvement. AtWork est un format éducatif, immatériel et intangible pour le spectateur. Qui soutient l’éducation fait un acte de foi, de clairvoyance du futur. Cela ne contribue pas a quelque chose d’immédiat, de présent. Il et elle parient sur le futur, sur la “nouvelle génération de penseurs”en Afrique, en espérant que celle-ci sauve aussi cette vieille et chère Europe. Nous sommes heureux que cette vision ait résonné en vous et que aujourd’hui nous ayons entre les mains et dans le cœur une nouvelle énergie et un désir renouvelé.

Du fait de ces instruments qui réaliseront AtWork ad Addis Abeba, aujourd’hui on se sent fortifié par votre soutien. Pendant ces derniers soixante jours la vie des carnets a été mouvementée, à cheval entre l’Afrique et l’Europe. Les œuvres ont voyagé du festival #Afropixel#5 au sein de Dak’Art 2016, en passant par Basel pour Art Basel jusqu’à l’appartement Lago au cœur de Milan. Bref, ces deux mois ont été un vrai parcours lors duquel nous avons rencontré des partenaires, des amis, des collaborateurs, de nouveaux espaces de rencontres et de débat, de nouveaux compagnons de voyage. Un grand merci à chacun et à chacune de vous et en particulier aux artistes et à tous ceux qui nous ont accompagné et soutenu avec leur présence, leur œuvre et leur constance :

ARTISTES

Erminia De Luca
Pélagie Gbaguidi
Aida Muluneh
Maurice Pefura
Giorgio Vigna
Luca Vitone
Enzo Umbaca

PARTNER/BRICKER

Appartamento Lago
Art Basel
Raffaele Bellezza
Lionel Cuni
Fine-Mart
Fondazione Cariplo
Katrin Peters-Klaphake
Anna Kucma
Indiana Production
Ker Thiossane
Kickstarter
Youssef Limoud
Amira Parree
Zosia Swidlicka
Monica Tarabini

SUPPORTERS DE KICKSTARTER

Partager