AtWork Venise « Where is South? » dans le courant de Poséidon.

AtWork Venice "Where is South?" participants with Simon Njami

Le nouveau chapitre vénitien de AtWork « Where is South? » dédié aux jeunes réfugiés et conçu en partenariat avec UNHCR vient de se terminer. Les carnets réalisés par les participants sont à présent exposés auprès de Palazzo Querini, avec des œuvres connues telle que « Rothko in Lampedusa ».
Le workshop s’est tenu à Palazzo Giustinian de la Fondazione Ugo e Olga Levi, durant lequel 18 réfugiés et des jeunes italiens du même âge ont évoqué leur idée de « Sud ». Le thème du workshop était le point de départ d’un parcours émotionnel et cognitif profond, d’analyse et de débat critique.
Comme l’écrit Liryc Dela Cruz, participant au workshop et auteur de l’introduction au catalogue de cette étape : « L’élan de ce projet est la recherche du Sud. Une devinette qu’on nous a posée à notre arrivée à Venise. Sommes-nous des marins? Nous avons débarqué à Venise en flottant sur ses eaux incessantes, perdus à travers ses canaux et propulsés dans le va et vient des puissantes vagues de Poséidon, aka Simon Njami. Jour après jour, nous avons écouté des histoires de perte, de rêves, de fuite, de désir et de dépaysement. Des histoires que la plupart d’entre nous a du mal à raconter ou à se rappeler. Notre voyage à la recherche du Sud nous a mis à nus et nous a reconnectés à nouveau avec nous-mêmes. Poséidon nous a touché afin que nous affrontions nos vérités, nos peurs, la honte, la maladie, les souvenirs et tous les strates d’impositions qui nous ont empêchés de libérer notre esprit et notre âme. Le processus n’a jamais été facile. Nous avons été ébroués et détruits. Nous sommes devenus ces marins qui naviguent dans un océan de connaissance et de rien à la recherche de sens sous une pluie battante de confusion, d’aliénation et de déconnection. À la fin, nous avons rejoint la rive (…). »

Hina John during AtWork Venice workshop

Aboutir au rivage et réaliser AtWork à Venise n’a pas été une simple affaire. Cela a requis de la sensibilité, de la délicatesse, de l’engagement et quelque fois un point de fer, ainsi que de la détermination de la part de tous les opérateurs et assistants sociaux en premier lieu. Et de la confiance de la part des jeunes gens que Simon Njami a su conquérir avec une inlassable écoute, accueil et fermeté en même temps. Il les a exhortés, provoqués, accompagnés, il s’est moqué d’eux et les a récompensés. Moment après moment, jour après jour. Un processus alchimique, personnel et collectif, qui n’a pas seulement transmuté les participants mais chacun de nous, comme cela arrive toutes les fois qu’une réelle empathie se déclenche.
Francesca Paiella, opératrice sociale de la coopérative Il Volo et responsable de projet pour Atelier Trame Libere commente : « Le chemin a été magnifique et difficile et cela en est souvent ainsi, et il a traversé plusieurs phases, comme celle du refus initial qui s’est tranformé en un engouement total par la suite! Je crois que Hina (John, participant) a exploré une partie de soi-même, méconnue à elle- même et qu’elle est rentrée chez elle chargée d’un bagage très précieux. Ceci n’a pas de prix et cela se produit si rarement lors les parcours d’accueil des demandeurs d’asile. »

AtWork Venice exhibition at Palazzo Querini

L’exposition AtWork Venise « Where is South? » sera ouverte au public jusqu’au 24 novembre 2019 et aura été conçue par les participants mêmes sous la supervision de Simon Njami, au sein du contexte de « Rothko in Lampedusa », curatée par Francesca Giubilei et Luca Berta pour UNHCR, partenaire de toute l’initiative.

En plus des carnets réalisés par le participants de Venise s’ajoutent 5 carnets produits pas les participants des éditions précédentes de AtWork et celui de Mohamed Keita, qu’il a conçu pendant AtWork Modena en 2016.

Nous remercions toutes les personnes et tous les sponsors, parmi lesquels System Professional Italia et Tree qui ont permi la réalisation de cette étape.
Cette étape a été réalisée en collaboration avec Nation25, progetto Black&White, Fondazione Ugo e Olga Levi, Associazione Italiana Giovani per l’Unesco, Freel, Save the Children, Civico Zero (Milan et Turin), Trame Libere, Talking Hands, Cooperativa Sociale Il Volo, SPRAR Itri.

Partager